Covid, Big bro’ & moi

Covid, Big bro’ & moi

Comme vous ne l’ignorez certainement pas, les pays Européens (n’en déplaisent aux pédophiles qui détiennent les droits dans les hautes sphères et qui nomment cela des états européens), ont réellement bien joué le coup de la santé, l’hystérie collective et la mise en place d’un réseau du surveillance plus poussé.

De cette manière, en France, une armée de drone fut commandée.

https://www.boamp.fr/avis/detail/20-66279

En Belgique, plusieurs milliers de caméra ont été implantées dites « caméra intelligente de type ARPN ».

Malheureusement aucun journaliste digne de ce nom n’a récupéré l’info pour en faire un article, mais avec la presse que nous devons nous coltiner dans ce pays ridicule, il va sans dire, que c’était vain.

Covid + Tracking

Ils en ont profité pour parler de traçage citoyen afin de « contenir » le SRAS.

Sauf que mis en place en Corée du Sud à l’échelle nationale, les experts scientifiques, médicaux et informatiques ont tout de même explicitement jugé ce genre d’application intéressante, si et uniquement si, plus de 75% de la population active le dit tracking.

Autrement dit, c’est inutile tant que cela n’est pas imposé. Et jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas imposé.

MAIS, Google et Apple ont travaillé d’arrache pied et ensemble, afin de concocter une API de traçage des smartphones.

Ainsi dans les récentes mises à jour (je parle donc en date du 15-06-20 et donc après aussi), on pourra apercevoir de nouvelles options dans nos colliers électroniques smartphones.

Attends, continue de lire enculé va

Si on en croit la législation Européenne et le RGPD, et si on fait confiance autant à Google, Apple et aux autorités supérieures, nous pourrions être content de savoir que des boutons permettent de désactiver ces API’s.

Je vais vous expliquer où et comment mais d’abord petite information intéressante :

Cette fonctionnalité, selon tout vraisemblance, n’est active et ne transfère des données qu’à partir du moment où une application l’utilisera. Et c’est là que le problème d’éthique intervient selon moi.

Ils ont réussi à placer dans nos appareils une porte à moitié verrouillée (l’est elle réellement ? je ne suis pas bug bounty), pour un événement lambda, qui au final va finir en désuétude – Car oui cette api ne servira plus tant que le covid ne sera plus dans la une des presses – d’ici quelques mois, cette porte pourrait être appelée par X applications afin de permettre un point d’entrée dans nos smartphones.

Mais j’extrapole et je vois le mal partout. Alors on va désactiver ce truc en imaginant que ce sera le seul et unique bouton. (Contrairement à Huawei qui avait placé deux boutons, un visible et un invisible ce qui rendait l’action visible, inutile).

Pour Android : Paramètres du téléphone > Google > Vous verrez « Notification d’exposition au Covid19 », n’appuyez pas dessus.

Allez en haut à droite de l’écran et appuyer sur les trois points pour plus d’options > Utilisation et diagnostic > Désactivez la fonction.

Pour Iphone : Réglages > Confidentialité > Bluetooth > Journalisation des expositions au COVID19 => [Non]

Réglages > Confidentialité > Santé > Journalisation des expositions au COVID19 => [Non]

Note importante

Comment fonctionne l’API ? Elle fonctionnerait sur le principe du Handshaking entre les bluetooth des smartphones/iPhones qui se croiseront.

Par conséquent, je ne peux que vivement conseiller à tout le monde, de désactiver – si ce n’est pas déjà fait – les bluetooth, les géolocalisations, les rapports d’analyses, les google map, plan et autres saloperies qui vous géolocalise à outrance.

Le Bluetooth ne sert à rien étant donné qu’il peut être remplacé par un fil usb.

La géoloc ne sert à rien du tout, sauf si vous êtes en mode « GPS » avec votre smartphone, mais là encore, c’est votre souci, il existe des gps à moins de 100 euros qui font le travail.

By Dnl5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *